Misc

Quit Shoving: #GivingTuesday change la saison des achats

Quit Shoving: #GivingTuesday change la saison des achats


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Partager sur Pinterest

Les vacances sont la saison des dons - supposément. Mais lorsque nous sommes plongés dans une mer de gens qui se bousculent violemment pour la dernière console de jeux vidéo sur un plateau d’anciennes étagères surpeuplées, il peut commencer à donner l’impression que c’est la saison pour «avoir le mien» aux dépens de tous les autres.

Entrez Giving Tuesday, qui accompagne les festivités des consommateurs des Black Friday et Cyber ​​Monday avec un accent moins prononcé sur les cadeaux. Plus qu'un hashtag, #GivingTuesday (lancé en 2012) rassemble des milliers de partenaires et de participants autour d'une idée globale: redonner.

Pourquoi est-ce important

Le principe de Giving Tuesday est assez simple: il suffit de faire tout ce qui peut aider quelqu'un d'autre. Ce n'est pas une idée novatrice, mais c'est un brin de gentillesse rafraîchissant au milieu des boutiques-apalooza de Black Friday et de Cyber ​​Monday. Les options sont ouvertes et il n'y a pas d'instance dirigeante du «mardi généreux»: le premier mardi après Thanksgiving (hé, c'est aujourd'hui!), Les gens peuvent offrir des biscuits faits maison aux pompiers locaux, faire don de vêtements à un abri situé à proximité ou aider à enseigner des compétences à personnes dans le besoin. Des organisations se sont également amusées avec des sociétés telles que la Fondation des Nations Unies, DoSomething.org et Mashable, qui ont lancé leurs propres campagnes de sensibilisation et de philanthropie l'année dernière.

Ce qui distingue Giving Tuesday des promotions similaires (comme GreenTuesday, une journée de consommation respectueuse de l'environnement qui se déroule également le mardi après Thanksgiving) est son utilisation des médias sociaux pour générer un élan. Par le biais de plates-formes sociales telles que Causes, la campagne vise à susciter l’enthousiasme pour donner ce qui correspond - et peut-être même un jour le surpasse - à la popularité du Black Friday et du Cyber ​​Monday.. «Il s'agit d'inspirer les gens, grâce à la technologie, à s'impliquer dans le bien social… en adoptant de nouvelles modalités et en les utilisant pour résoudre des problèmes mondiaux», explique Zoe Fox, journaliste à Mashable. Qui sait? Peut-être que l'année prochaine, les familles feront la queue juste pour être les premières à faire du bénévolat à la soupe populaire.

Voulez-vous vous impliquer? Rejoignez le mouvement sur Facebook, Twitter, Youtube, Pinterest, ou Tumblr. Et dites-nous comment vous participez aux commentaires ci-dessous ou contactez l'auteur sur Twitter à l'adresse @LauraNewc.